Interview strapmaker : Atelier du Bracelet Parisien

Publié le 09 avril 2013 | Posté dans Accessoires

Suite de notre petit parcours des fabricants de bracelets pour Panerai avec, cette semaine, une interview d'ABP (Atelier du Bracelet Parisien), historique parmi les historiques, chez qui tout paneristi passe un jour. Rencontre avec Yann, passionné de Panerai et qui, pour l'anecdote, a même dessiné les premier blueprints avec côtes de bracelet pour les paneristi au début des années 2000.

 


Paneristi France ABP Interview 5

Qui se cache derrière ABP ?

Transparence à son paroxisme, à l’image de la morphologie de l’entreprise (boutique et atelier ouvert mélangés dans un même local), ABP est avant tout une entreprise artisanale familiale puisque 30% de l’effectif est composé de membres d’une même famille.

 

Quelles évolutions as-tu constatées depuis ces dernières années dans l’univers du bracelet montre ?

De plus en plus concurrentiel… il y a 10 ans, il y avait une cinquantaine d’entreprises qui vendaient du bracelet montre online, aujourd’hui, il y en a presque un millier. Heureusement pour nous, le sur mesure hyper personnalisé reste une valeur rare.

Paneristi France ABP Interview 2Paneristi France ABP Interview 10

Comment pourrais-tu définir ou qualifier ta production ?

Notre fabrication est 100% artisanale, mais en tant que « petite entreprise du bracelet-montre » nous devons être à l’avant garde. Aussi, outre le bracelet classique, nous devons proposer une offre de cuirs et de couleur aussi vaste que possible, et de la même manière, proposer des supports incoventionnels tels que : ballons de basket, gants de baseball des 50’s, cuirs de la 2e guerre mondiale,…

 

Décris nous un peu les différentes étapes de ton travail ?

Le principal argument pour choisir une peau est son aspect, plus elle est belle et rare, plus elle nous intéresse. La résistance, la solidité ne vient qu’en second lieu, car de toute manière, nous avertissons toujours nos clients des caractéristiques des cuirs que nous proposons : solidité, rareté…
Notre travail est artisanal, mais les étapes les plus importantes de notre fabrication :

1. Le choix  du cuir et des éléments de personnalisation qui se termine par la coupe du cuir, souvent en présence du client.
2. La préparation des éléments du bracelet (dessus, reliefs, doublures)
3. Le montage (assemblage des éléments du bracelet) qui se termine par la surcoupe.
4. La couture.
5. La finition (teinture et pose des passants).
6. La pose (boucle et perçage des trous en fonction du tour de poignet du client).

Paneristi France ABP Interview 4Paneristi France ABP Interview 9

As-tu des échanges avec les fabricants étrangers ou français ?

Non, nous sommes une entreprise artisanale, aussi, nous n’avons pas le temps de nous occuper de nos concurrents. Et force est de constater que cela doit être réciproque. Cela dit, je jette régulièrement un œil sur le net pour voir ce qui se fait ailleurs… et je pense que nous avons tous la même démarche.

 

Qui sont tes clients et que vient-il chercher selon toi ?

Le choix, le conseil, le goût. La proportion est de 50% en France et 50% à l'international. 80% de la clientèle est composée de collectionneurs CSP+.

 

Pour toi Panerai c’est quoi ?

Panerai, pour moi, c’est tout simplement la marque (la montre) la plus polyvalente en terme de bracelets-montres. Cuirs, couleurs, coutures… tout est possible. C’est aussi une histoire d’amour, car j’en suis à ma 5e panerai. Malheureusement je suis obligé de les faire tourner. Je porte en ce moment une luminor marina auto cadran bleu, très facile à porter avec un jean.

Paneristi France ABP Interview 3Paneristi France ABP Interview 6

Quelles sont tes liens avec la communauté paneristi ?

Il y a 10 ans, lorsque nous avons commencé à faire de la vente en ligne (par email seulement), les paneristi de paneristi.com nous passaient des commandes groupées d’une cinquantaire de bracelets pour une vingtaine de paneristi menés par Aurelio Sisto, l’un des modérateurs de l’époque. Jusqu’à l’année dernière, on trouvait même toujours de vieux graphiques d’ABP sur paneristi.com.

Il y a quelque temps, nous avons également ouvert notre atelier pour une visite guidée avec paneristi.fr.

Aujourd’hui, les puristes sont de moins en moins nombreux, il y a donc moins de passion, mais nous voyons toujours autant de panerai défiler à la boutique…. Et c’est toujours un plaisir.

 

Raconte-nous le projet de strap le plus fou que tu aies eu à réaliser.

Sincèrement, dès que nous avons un type de bracelet rare à lancer (gant de baseball, cuirs de la 2eme guerre mondiale, ballon de basket…) je fais systématiquement un proto sur une panerai. Le dernier en date… nos bracelets Nato en alligator.