Technique

Les boucles Panerai

Publié le 26 juin 2013 | Posté dans Technique

Les boucles Panerai

Voici un panorama éclairant sur les différentes boucles des bracelets Panerai existantes.
Le but est de partager et cet article n'a pas vocation a être forcément exhaustif, explicatif, historique ou autre. Juste une synthèse de ce que j'ai pu récolter en images. Quelques débuts d'analyse sont proposés, notamment pour éviter de se faire avoir avec les nombreuses boucles fake qui commencent à circuler de nos jours.

Le 6 sur les cadrans Panerai

Publié le 02 février 2013 | Posté dans Technique

Le 6 sur les cadrans Panerai

666... The number of the beast ! Il est dans la numérologie comme dans la kabbalistique des chiffres magiques. De nombreuses croyances attribuent toutes sortes de vertus à des chiffres bien précis.

Pour les ritis, c'est le 6 ! Petite ode à ce chiffre et panorama des différentes formes utilisées par Panerai pour insérer le 6 dans ses cadrans.

Pre-A et T-swiss-T : l'histoire

Publié le 15 décembre 2012 | Posté dans Technique

Pre-A et T-swiss-T : l'histoire

Attention, chef d'oeuvre. Cet article est mythique ! Le concentré parfait de ce que paneristi peut faire de mieux. De la recherche, de l'échange, de la passion, de la découverte... Bref, un article culte !

L'histoire d'une gamme de montres coincée dans une bulle temporelle, que personne ne reconnaissait même pas Panerai. Et qui à force de recherches, de comparaisons, d'échanges avec des possesseurs dans le monde entier a éclaté au grand jour : la gamme pre-A.

Environ 1700 montres, déclinées en plusieurs modèles, produites entre 1997 et 1998. Un riptide entre deux grands courants (preV et Vendome), une ère magique de foisonnement et de création libre qui a débouché sur des modèles exclusifs.

Cet article provient de paneristi.com et il faut remercier chaleureusement les auteurs pour leur travail historique de grande qualité et leur autorisation de retranscription. Cet article est désormais traduit et agrémenté des photos illustratives originales et c'est le traducteur qu'il faut également saluer. Il a réussi à retranscrire toute la finesse du propos. Merci Leter !

Génèse du boitier Bettarini

Publié le 12 août 2012 | Posté dans Technique

Génèse du boitier Bettarini

Alors là, attention, c'est du lourd ! Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le boitier Bettarini ! Oui, oui le boitier mythique de la renaissance au grand public de Panerai, le boitier de la luminor...

Comparatif entre la PAM 127 et la PAM 372

Publié le 07 mai 2012 | Posté dans Technique

Avec ces 2 modèles , on est bien dans la catégorie poids lourds, preuve en est l’engouement des Ristis pour ces 2 modèles.

- La championne en titre : la 127 aka Fiddy, 1950 exemplaires sortie en 2002. On ne la présente plus et d’ autres l’ont fait mieux que moi.

- Le challenger : la 372, sortie en 2011 à 3500 exemplaires.

Pourquoi un match alors que tellement de choses les opposent, en premier lieu le dessin du boitier, le saphir et le plexi …. ; honnêtement, je ne sais pas ; peut être parce que beaucoup de monde cherchent à (trop) les comparer ! Alors je me lance …


Les 2 montres :

De face, les montres ont la même carrure et le gabarit paraît sensiblement identique.

Comparo127 01a

 

Mais avantage à la 372, en longueur, d'anse à anse :

 

Comparo127 02

 

Et également au niveau du boîtier hors anse :

 

Comparo127 03a

 

Comparo127 04a

 

La 127 reprend l’avantage sur l'ouverture de cadran :

 

Comparo127 05a

 

Comparo127 06a

 

Une ouverture plus large associée à un saphir bombé qui déforme les indexes, la 127 apparaît nettement plus volumineuse au poignet :

 

Comparo127 07a

 

Comparo127 08a

 

De profil, la 372 ne fait pas le poids : son plexi cheminé de 3 mm face au saphir bombé de 2 mm ne suffit pas à compenser la finesse du boîtier :

 

Comparo127 09a

 

Comparo127 10a

 

Comparo127 11a

 

En dehors du gros travail réalisé sur le boîtier et les anses, OP a conçu un nouvel ensemble protège couronne –couronne – levier. La logique est rétablie puisque le levier de la 372 pointe vers le haut et s’ouvre vers le bas.

 

Comparo127 12

 

Comparo127 13

 

Comparo127 14

 
Au recto, j’avoue être plus sensible à la sobriété et l’élégance du P3000. Le remontage est d’ailleurs beaucoup plus doux que celui de l’Unitas. J’apprécie également la police Officine Panerai de la 372 rappelant celle des vintages.

 

Comparo127 15

 

Mon pronostic :

Difficile à départager, mais doit-il y avoir forcément un vainqueur ?

La 372 se porte très facilement et les 47 mm semble plus discret que les 47 mm de la Luminor.
En terme de confort, pour moi, aucune différence, mon poignet s’adapte aux 2. Je pense que l’inconfort est souvent lié au type de strap.
Au niveau du rendu visuel, la 372 est peut-être typé plus roots, ou "daily wear". Face à la 372, la 127 prend un peu de faux airs de montre précieuse !